← Les beaux objets du Patrimoine

54. Une hache antique, bis repetita

Publié le 29 novembre 2019 dans Les beaux objets du Patrimoine

Hache de la fin du XVIe ou du début du XVIIe sans doute.

   Le Patrimoine, et en très peu de temps, aura su acquérir une série de haches qui méritent vraiment l'attention. Les formes si particulières de ces objets, tandis qu'ils remontent à des âges canoniques, presque ceux où l'on défrichait en masse par la Vallée, sont très attrayantes, très belles aussi. En les visualisant, en touchant le fer, rien que le fer, car il est évident que des haches qui ont peut-être séjourné des siècles en terre, raison aussi de leur survie, n'ont plus de manche, on a un peu  l'impression de retrouver celui qui les a servies. On le voit avec son outil au pied d'un arbre, cognant à grandes envolées le pied de celui-ci. 

    La question que l'on se pose est celle-ci. Ces engins d'autrefois était-il aussi performant que, par exemple, les haches italiennes d'il y a quelques décennies ? Combien de temps mettait un homme pour abattre une plante, et puis bientôt pour la débiter. Possédait-on déjà des scies pour cette mise en billes de différentes longueurs ? Bref, les questions sont nombreuses et les réponses toujours imprécises. 

    Et pourquoi retrouver des haches dans le sol, dont une partie peut-être pointait légèrement hors de celui-ci, ce qui a mis sur la piste un curieux quelconque, creusant autour du fer et finalement le dégageant, lui qui avait séjourné à cet endroit depuis des siècles ?  La raison la plus simple,  on avait oublié la hache dans un coin de forêt, et puis s'en souvenant le lendemain, on était retourné sur les lieux et l'on ne l'avait pas retrouvée. Elle était là, près d'une souche, cachée sous les feuilles mortes et sous les branchages, se confondant avec la nature environnante. Ne souriez-pas, combien de serpes n'avons-nous pas perdues de cette manière ?  Elle était là tantôt et tout soudain elle ne l'est plus!  

    Ainsi vont les choses pour l'homme. Ce qui fait que dans cent ans, deux cents et plus, c'est à ce moment-là seulement que l'on retrouvera ce que vous venez juste de perdre.  

    De belles haches quant même, et qui nous apportent un message d'autrefois vraiment signifiant. 


(PDF)  Une hache antique, bis repetita