← Retour à toutes les catégories

Le patrimoine immatériel de la Vallée de Joux - autrefois -

    Ce terme recouvre peut-être un certain effet de mode. Néanmoins il peut être assuré que l'on ne saurait négliger dans le souvenir les traces de ces anciennes coutumes qui constituaient une certaine forme de vie. 

    L'on entend par patrimoine immatériel tout ce qui n'est pas constitué et prouvé par un objet ou par un document. Nous mettrons par exemple sous cette désignation nos anciennes abbayes, nos fêtes champêtres, certaines croyances vraiment populaire, et bien entendu ces coutumes appliquées à telle ou telle fête de l'année. Bref, on considère que tout ce qui n'est pas palpable de manière directe, peut néanmoins constituer une richesse culturelle digne d'être signalée.  

    Dans le patrimoine immatériel récent, l'on pourrait par exemple citer la fête du vacherin qui sait si bien, à l'automne, vous attirer aux Charbonnières qui multiplie alors sa population par dix ! 



1. Les fêtes champêtres de Sur la Côte, au Sentier
2. Les fêtes champêtres des Piguet-Dessous
3. Les grandes kermesses et autres réjouissances du Mollendruz.
4. La société de tir du Marchairuz (1848-1898)
5. Le mythe du loup, par Paul-Auguste Golay alias David des Ordons